Mal-être

Un mal-être c’est quoi ?

Les pensées négatives prisent trop au sérieux nous laissent croire que l’on est capable du pire, mais pas du tout en fait. Il ne s’agit que purement de pensées normales, ne les prenez pas au sérieux, ce n’est pas vous.

Si vous découvrez mon blog, je vous invite à cliquer sur commencez-ici pour en avoir un aperçu. Ou sur à propos de pour en savoir plus sur moi. Bonne lecture!


 

Dans cet article, je voudrais donner MA définition d’un mal-être.

Sommes-nous conscient d’être dans un mal-être ?

Reconnaissons-nous ces effets ?

Finirons-nous chez les fous ?

 

Quand vous penserez à la vie, rappelez-vous de ça: aucun montant de culpabilité ne pourra résoudre le passé et aucun degré d’anxiété ne changera le futur.

Auteur inconnu

 

Un mal-être peut être dû à beaucoup de choses, et ressenti de plusieurs manières selon les cas, certains de ces sentiments peuvent venir d’un manque de confiance en soi, d’une peur du monde extérieur, de frustrations multiples.

Bref, une multitude de choix peuvent en être la cause.

Mais, il faut prendre cette épreuve comme une CHANCE.

 

Je m’explique :

  • Combien de personnes traversent leur vie sans penser à la beauté de celle-ci ?
  • Combien ne font jamais attention à la beauté de la nature ?
  • Combien ne font pas attention aux saveurs et au plaisir que nous donnent la nourriture ?
  • Combien ne prennent pas plaisir à découvrir de nouvelles personnes ?
  • Combien ne prennent pas le temps de regarder les étoiles ?
  • Combien ne profite pas de leurs proches comme il se doit ?
  • Combien ne disent pas un grand MERCI à la vie de pouvoir vivre ?

Passez par une étape de mal-être ou même de dépression, est, selon moi une chance de pouvoir réfléchir à tout cela, une motivation pour aller se battre, un match à gagner !

 

La vie nous fait une piqûre de rappel pour nous dire :

STOP, freine un peu !  Apprécie chaque partie de ta journée et laisse le stress, le surmenage, les pensées négatives… au vestiaire.

 

LE RÉVEIL

Un mal-être se reconnaît déjà par une envie de rester au lit, pas ce moment où tu te prélasses sous ta couette bien au chaud en kiffant ton moment, mais ce moment où tu penses simplement au mauvais côté de ta journée à venir :

  • Je vais aller au boulot en me tapant une heure de bouchon.
  • Je vais encore devoir écouter mon collègue me raconter ses problèmes.
  • Est-ce que je vais me sentir bien?
  • Une crise d’angoisse va-t-elle gâcher ma journée?
  • Vais-je réussir à contrôler mes pensées négatives ?
  • Etc etc…

Après toutes ces questions posées dès le réveil, votre journée est déjà fichue !

Vous avez programmé votre cerveau au pire qui puisse arriver, que peut-il faire d’autre s’il est déjà conditionné dès le réveil ?

Le travail sur vous-même commence déjà à cet instant.

 

Les pensées négatives

Le plus gros des problèmes quand nous sommes dans cette situation de mal-être sont : les pensées.

Il n’y a rien de pire que de mauvaises pensées et de les prendre comme si :

  • C’était la réalité
  • C’était vraiment ce que je pense

Nous avons tous des mauvaises pensées, la différence entre les personnes c’est que certains les laisse passer et les prennent avec du recul (ou même en rigole) et d’autres les prennent comme des faits ! Comme si la pensée qui traverse l’esprit allait forcément arriver !

  • Mon gosse pleure trop / Je vais le jeter par la fenêtre !
  • Je m’engueule avec ma femme / Je vais la frapper !
  • J’en ai marre de la vie / Je vais me jeter d’un pont !

Combien sommes-nous à avoir vécu cela et à y avoir pensé au moins une fois? Et combien sommes-nous à avoir peur de vraiment vouloir le faire?

Les pensées négatives prisent trop au sérieux nous laissent croire que l’on en est capable, mais pas du tout en fait. Il ne s’agit que purement de pensées normales, ne les prenez pas au sérieux, ce n’est pas vous, ce ne sont simplement que des idées que l’on a tous à un moment donné, laissez-les passer comme elles sont venus. Aucune pensée ne vous fera agir, l’action vient seulement de vous, pas d’elle.

Les pensées ont la vie dure !

Crise d’angoisse, monté de stress

S‘il vous arrive plusieurs fois, alors que vous n’avez pas de problème de santé particulier, d’avoir cette impression d’oppression, cette impression que vous allez tomber par terre sans pouvoir rien y faire, de vous sentir comme spectateur de ce qui se passe autour de vous, de penser constamment à autre chose quand une personne vous parle, de détester toutes ces personnes autour de vous alors que vous ne les connaissez même pas, alors c’est que vous êtes probablement dans un mal-être.

Un mal-être nous rend souvent spectateur de la vie qui nous entoure. Le film de notre vie mais nous n’apparaissons pas au générique !

C‘est quand même assez « con » de ne pas être l’acteur principal de notre vie, non ?

Et bien Mr Mal-être et Mme dépression nous le font croire, nous nous pensons en marge de la vie, laissé sur le bord de l’autoroute !

 

Un petit exemple pour imager cela :

Imaginez-vous en réunion de travail. Vous notez ce que vous avez à dire, vous vous préparez mentalement à intervenir remonté comme une pendule avec la ferme intention de vous faire entendre sur ces sujets qui vous tiennent à cœur.  ET LA, la cage thoracique qui se serre comme dans un étau, les cervicales qui se compressent et toute cette tension qui remonte jusqu’au cerveau avec cette impression que tout va « péter » là-dedans. Vous pensez que c’est un AVC ou tout autre chose qui peut vous arriver. Les sueurs froides qui s’ensuivent.

La suite? Vous ne faites que penser à cette chose qui à traverser votre corps, vous posez mille et une questions, vous demandez si ça va recommencer et attendez juste avec impatience que la réunion se termine, sans plus dire un mot, pour pouvoir « essayer » de vous remettre de ce qui vous êtes arrivé.

Toutes vos petites notes, vos réclamations, votre envie de vous exprimer, de montrer que vous exister dans votre entreprise se sont envolées…

 

Sommes-nous nos propres héros ?

 

Et vous voilà donc spectateur d’une scène dont vous auriez aimé être le héros.

 

 

 

Donc si certains de ces exemples vous parlent, si vous ressentez que quelque chose cloche, si vous êtes en pleine dépression, je vous invite à AGIR.

AGISSEZ pour reprendre le fil de votre vie comme il se doit, plus de jugements, de préjugés, de ruminations, de frustrations…

Laissez ces adjectifs de côté !

N’HESITEZ PAS A COMMENTER CET ARTICLE !

 

Prenez soin de vous

Romain

 

 

Et aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.