Pourquoi méditer contre la dépression?

Au cours de sa vie, environ un homme sur dix et une femme sur cinq fera une dépression majeure.

Dans la moitié de ces cas, il ou elle sera sujet à des récurrences, c’est-à-dire au retour d’épisodes dépressifs plus ou moins sévères, séparés de plusieurs mois. Même si l’on serait tenté de croire que la personne « guérit » entre les épisodes, la réalité est plus nuancée et on observe fréquemment, après les épisodes eux-mêmes, des symptômes résiduels. Troubles du sommeil, sensation de fatigue, perte d’appétit ou au contraire accès de boulimie, sensibilité aux événements sociaux stressants, pessimisme, troubles sexuels, diminution de l’estime de soi, manque de motivation ou d’investissement dans les activités du quotidien: l’un ou l’autre de ces signes (parfois plusieurs combinés) peuvent alors indiquer que « quelque chose » est toujours là.

Que faire pour éviter de basculer de nouveau dans un vrai épisode de dépression? 

Continuer la lecture de Pourquoi méditer contre la dépression?