Stress au travail

Stress, comment faire ? N°2

Racontez votre pire stress au travail: comment avez-vous géré? En quoi votre travail est-il stressant? Quelles sont vos recettes pour l’atténuer?

 

Le stress du débutant

Dans cet article, Sandrine Planche, qui s’est reconvertie en tant que professeure des écoles en moyenne section de maternelle, nous parle de son stress au travail.

Un défi professionnel assumé par ailleurs, mais surtout un environnement très nouveau et facteur de stress.

Quelles sont vos recettes pour atténuer le stress au travail ? 

Pour commencer, je ne suis pas d’un naturel stressé, mais ma reconversion provoque chez moi de l’anxiété, de la fatigue et du stress.

Premièrement, dans les moments de mal-être, je relativise en me disant que cette nouvelle carrière n’est pas une fin en soi même si j’adore ce que je fais. Et si je devais arrêter ma carrière d’enseignante, je serais capable de rebondir comme je l’ai fait une première fois.

Deuxièmement, je pratique également le yoga qui renforce ma prise naturelle de recul sur mon quotidien. Cette activité hebdomadaire me permet de me relaxer et de me recentrer sur moi-même. Je débute et je n’ai pas encore exploité tous les biensfaits de la discipline, mais en conséquence : ces moments privilégiés me procurent un sentiment de bien-être.

 

Votre pire moment de stress: comment avez-vous géré ? 

Un moment qui illustre bien mon stress au travail est : deux ou trois jours après la rentrée, j’ai fait l’appel et il me manquait un élève. Je ne savais pas lequel car je n’avais pas encore mis un prénom sur chaque visage. C’est alors que je me suis mise à stresser en imaginant tout et son contraire et j’ai vraiment eu le sentiment d’être incompétente. Heureusement, j’ai retrouvé l’enfant rapidement, il était allé aux toilettes en toute discrétion. J’ai pu compter sur l’Atsem qui travaillait à mes côtés et qui m’a aidé à retrouver l’enfant. Elle m’a rassurée en m’expliquant que je n’étais pas la première à qui cela arrivait.

Le stress au travail
Le yoga comme alternative !

En quoi votre activité est-elle stressante? 

Tout d’abord, je suis débutante dans le métier, à un âge où l’on pense avoir déjà des compétences et de l’expérience. La difficulté vient de la nécessité de rester humble et de se remettre dans une posture d’apprentissage.

Cependant, en classe, il faut maintenir une attention de tous les instants. Je suis face à des enfants de 3 à 4 ans. Je dois pouvoir répondre en permanence, avec une humeur constante. De même, la gestion du bruit et plus largement celle du groupe d’enfants, qu’il s’agisse d’animer ou d’inculquer la discipline, sont des éléments stressants du travail auxquels je ne m’étais pas forcément préparée.

Un autre aspect est la solitude, une donnée essentielle pour un professeur. Surtout que je suis seule avec mes interrogations devant les élèves ou lorsque je prépare mes cours. J’ai des collègues bien sûr, mais nous n’avons que peu de moments en commun pour partager. Pour finir, c’est le contact direct avec les enfants qui donne la réponse sur ce qui fonctionne ou pas.

Pour exercer le métier d’enseignant, il faut, me semble-t-il, avoir certaines prédispositions comme la patience et le « savoir-prendre pour soi ». Dans les moments de découragement, il est utile de savoir prendre du recul et d’accepter ses limites…

 

Aimez cet article s’il vous parle !

 

Propos recueilli par la Fondation April.

Prenez soin de vous

Romain

Facebook Mal être au travail

Instagram Mal être au travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.