Pourquoi avoir la positive attitude ?

C’était mieux avant ?

Quoi de plus naturel que d’entendre « c’était mieux avant ! », ou bien « à notre époque, on ne se permettait pas ça ! » et encore « ça se dégrade »…

Ces propos favorisent un pessimisme ambiant, un sentiment de recul général et de regret par rapport à un âge d’or passé. Une habitude qui peut finir par « plomber » le quotidien et fausser notre perception de « bien-vivre » actuel. Comment redevenir plus objectif et finir par constater que, finalement, nous sommes déjà bien, et même mieux qu’avant ?

En se comparant !

D’abord, avec d’autres, puis avec soi-même, par une mise en perspective historique.

Avec les autres, c’est se comparer sur une échelle culturelle et géographique différente. Pour ceux qui ont la chance mais aussi la volonté de voyager, cela est très instructif. Le Français, facilement plaintif et revendicatif, n’est pas seul sur Terre !

Le positif est bien là !

Le travail pénible, les infrastructures routières, ferroviaires, de santé, la qualité gastronomique, les conditions de travail… sont des points clés dans notre perception de la qualité de vie au quotidien. Eh bien, les voyages dans des pays beaucoup moins bien lotis sur ces sujets nos renvoient à la réalité d’une belle qualité de vie, que nous oublions. Tellement content d’apprécier un bon plat de retour de voyage, ou de faire 100 km en peu de temps, ou de pouvoir consulter un médecin rapidement à proximité… C’est rassurant et confortable. Cela paraît normal. Mais la « barre » est déjà haute. Sachons l’apprécier !

En se comparant à « avant », nous trouvons facilement de nombreux exemples de progrès. La criminalité est en chute spectaculaire. Il ne faut d’ailleurs pas confondre la hausse de la criminalité dans les séries à la télévision (que nous regardons trop) et la véritable, qui diminue dans la vraie vie : les habitants de la région parisienne n’ont jamais été autant en sécurité avec le nombre d’homicides volontaires qui a baissé de 65% en 20 ans. Le choix est devenu naturel dans tous les domaines, le temps libre n’a jamais été aussi important, la France reste un des plus beaux pays du monde qui, lui-même, va beaucoup mieux…

  • Le taux d’extrême pauvreté dans les pays en développement est passé de 47% en 1990 à 14% en 2015.
  • L’analphabétisme recule, avec des progrès remarquable concernant l’égalité entre les sexes.
  • Les démocraties sont la norme aujourd’hui dans la plupart des Etats. C’était l’inverse il y a peu.
  • Les guerres entre les Etats ont presque totalement disparu et les guerres civiles sont, malgré leur violence, beaucoup moins meurtrières.

Cette avalanche de bonnes nouvelles est symptomatique. Elle n’est pas mise en avant par les médias qui ne parlent jamais des trains qui arrivent à l’heure !

Trinquez à la vie !

Le verre à moitié plein ou à moitié vide ?

L’essentiel est d’avoir un verre et de pouvoir trinquer à une belle qualité de vie française, de pouvoir être lucides sur nos conditions matérielles.

Il y a tant à faire, certes. Mais ne soyons pas pollués par des épiphénomènes ou des micro-régressions. Restons lucides, objectifs et, surtout, optimistes car nous n’avons jamais été aussi bien globalement. Et souhaitons que demain soit encore plus beau !

Partagez cet article afin que chacun le réalise !

Prenez soin de vous

Romain

 

Article retranscrit du journal l’écolomag par Olivier Guilbaud, co-dirigeant du Laboratoire Science & Nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *