Comment être positif?

La positive attitude, ce n’est pas facile tous les jours. On bloque beaucoup plus facilement sur les événements négatifs, et je dirais même plus, le cerveau n’est pas fait pour être positif !

Si vous découvrez mon blog, je vous invite à cliquer sur commencez-ici pour en avoir un aperçu. Et sur à propos de pour en savoir plus sur moi. Bonne lecture!


Comment ?

J’ai appris une chose, un petit truc que je veux vous partager. Au moment où vous avez une pensée négative, ne vous dites pas « je ne veux plus penser à cette chose négative ». C’est tout bête mais extrêmement sérieux, si je vous dis « n’imaginez pas Emmanuel Macron nu », que s’est-il passé ? Vous l’avez surement imaginé ou vous êtes forcé à ne pas le faire. Il ne faut pas penser à ce que l’on ne veut pas. Autre exemple :

  • Dites à votre enfant « ne renverse pas ce verre »; il va alors s’imaginer la scène et n’aura qu’une envie…
  • Dites plutôt « tiens bien ce verre ».

Quand on dit « ne renverse pas ce verre », il s’agit d’une communication négative. Et avec nous-même, nous faisons la même chose. 

Lorsque vous vous dites « je ne veux plus de ces problèmes ». Là, vous les visualisez et en se positionnant de cette façon, vous augmentez vos problèmes. Voilà pourquoi il faut être positif et se dire ce que l’on veut plutôt que ce que l’on ne veut pas.

Se dire ce que l’on veut plutôt que ce que l’on ne veut pas.

Le positif ça se travail !

Selon une étude, de l’Université de Barkley, si l’on arrive à avoir trois fois plus d’expériences positives dans une journée que négatives, on se rend compte que l’on est heureux dans notre vie. Le problème est de le réaliser, car en vrai la plupart du temps nous avons plus d’expériences positives que négatives dans une journée, mais nous n’y prêtons plus attention car l’on considère cela comme normal.

On a tous nos petits trucs qui nous rendent plus positifs : une musique, une personne… Le tout est, et je me répète car c’est important, de le réaliser à ce moment-là, d’avoir la gratitude de ce moment-là.

Oui au positif !
Dire oui à chaque moment positif

Etre positif ne signifie pas de fuir nos émotions négatives, au contraire il faut les accepter (ce que la méditation vous apprendra) et les évacuer, en parlant ou de n’importe quelle manière qui nous convient le plus.

 

 

Sourire c’est débile ?

sourire c'est débile ?
Le sourire niait 😉

Le problème n’est pas de pouvoir être positif mais de le devenir, il faut réussir à mettre en place des choses positives dans notre vie, au quotidien. Car les expériences positives ont le pouvoir de changer notre cerveau en mieux. Mais attention, je ne parle pas de positive attitude absurde où l’on ne ferait que sourire comme un niait à longueur de journée.

Je parle d’un travail sur soi qui ferait que l’on donnerait tout simplement plus d’importance aux événements positifs que négatifs.

En plus de cela, notre société est plutôt anti-positif.

Que dit-on d’une personne qui sourit régulièrement ? Qu’il est neuneu. N’est-ce pas Mr Bean.

Que dit-on d’une personne qui veut entreprendre une chose peu commune, qui s’engendre du positif ? Elle n’est pas réaliste.

Toutes les études qui ont été menées ces vingt dernières années, sur les émotions positives, démontrent que ces émotions réduisent :

  • la réactivité au stress
  • les blessures psychologiques
  • la déprime
  • les conflits
Positive attitude !
La positive attitude peut se travailler !

 

Pas facile le positif !

Etre positif demande des efforts, car le simple fait de vivre une expérience positive n’est pas suffisant pour contrebalancer une expérience négative. Mais avec un petit peu d’entrainement nous pouvons arriver à faire en sorte qu’une expérience positive vale une expérience négative.

Qu’est-ce qui va nous permettre de dire que nous sommes heureux dans notre vie ? Multiplié les moments de satisfaction ! Nous avons plusieurs solutions. Pensons jardin intérieur, imaginons que notre cerveau est un jardin :

1 – « Je laisse la nature et j’observe ce qui se passe. » Ce qui n’est pas très positif.

2 – « Je retire les mauvaises herbes. » Dans n’importe quel jardin, si on ne s’en occupe pas, les mauvaises herbes y poussent.

3 – « Je fais pousser de belles fleurs. » Ce qui là, est très positif.

A nous de choisir la solution qui nous fera le plus de bien ! Par exemple, lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, que nous sortons de notre zone de confort, notre cerveau sera automatiquement boosté positivement. Ce n’est pas pour rien que les personnes qui bougent, sortent, rencontres de nouvelles personnes sont plus heureuses que celles qui restent clouées chez elle.

Rions !
Le rire est tout ce qu’il y a de plus positif !

Il faut donc développer nous-même notre apprentissage du positif sinon, nous sommes confrontés à quoi ? Aux médias, aux personnes autour de nous dans le même cas que nous… Rien de très positif tout ça !

 

La gratitude

La gratitude c’est être reconnaissant, c’est très positif et assez simple à appliquer. Soyons reconnaissant envers ces personnes qui nous aiment et autres. Reconnaissant envers :

  • nos enfants car nous avons une grande chance de les avoir,
  • le soleil car il joue sur notre moral lorsqu’il est présent,
  • cette personne qui nous dit bonjour car il fait attention à nous,
  • etc

Afin de pratiquer cette reconnaissance, prenez une feuille et un crayon et notez régulièrement ce en quoi vous pouvez être reconnaissant. Même si vous réécrivez la même chose que la veille ce n’est pas grave.

Et dites-le, allez voir vos proches et dites leur merci d’être simplement présent, merci de vous aimer. Remercier votre postier qui vous livre par tous les temps, vos éboueurs, votre boulanger… Même si c’est leur métier, sans eux notre vie serait bien moins facile.

Le moment présent !
Profiter de chaque moment positif

 

Bienveillant avec nous-même !

Mais surtout, pas de pression, pas de jugement. Pas de pression à la positivité, c’est surement le meilleur moyen d’être négatif. Pas de jugement, vous ne serez jamais positif tout le temps. Ne vous traitez pas de nul quand vos moments négatifs referont surface, c’est normal, trouvez juste la patience et la sagesse de les laisser passer. Trouvez votre rythme en essayant d’être positif de manière régulière afin de trouver votre équilibre, celui qui vous satisfera vous !

L’important ce n’est pas de savoir mais de faire.

 

L’expérience qui parle !

Pour finir je vous relate une expérience sur le sujet. Des chercheurs ont réuni un groupe de cinquante personnes qu’ils ont scindé en deux :

Premier groupe testé sur des émotions positives :

  • musique joyeuse,
  • extrait de film comique,
  • test de QI falsifié avec une note au-dessus de la moyenne.

Deuxième groupe testé sur des émotions négatives :

  • musique triste,
  • extrait de film dramatique,
  • test de QI falsifié avec une note en-dessous de la moyenne.

Le premier groupe verra son état émotionnel pencher vers le positif et le deuxième groupe vers le négatif. Cela pendant tout le reste de la journée. Après seulement l’écoute de musique, de film et une bonne ou mauvaise nouvelle sur un sujet qui changera en rien leur vie. Cela démontre bien que nous pouvons être maître de nos émotions.

 

Conclusion

Il faut vraiment comprendre le travail à faire sur nous-même, se nourrir de tout ce qui va bien dans notre vie, et surtout, se laisser le temps. Les émotions ont un impact immédiat sur notre santé et en s’exerçant elles deviennent une habitude.

Les pensées positives font autant de bien que la cigarette fait de mal.

Il ne faut pas trop positiver, il faut trouver le juste milieu.

Partagez cet article sur vos réseaux s’il vous a aidé de n’importe quelle manière!

Prenez soin de vous

Romain

Facebook Mal être au travail

Instagram Mal être au travail

Cliquez ici pour découvrir la mise à jour de ma page « à propos » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.