Comprendre les crises d’angoisse

« Je vais mourir »; « je deviens fou »; « respire, respire »… si ces quelques mots vous disent quelque chose, c’est sûrement que vous êtes passé par là.

Si vous découvrez mon blog, je vous invite à cliquer sur commencez-ici pour en avoir un aperçu. Et sur à propos de pour en savoir plus sur moi. Bonne lecture!


 

Je ne vous ferais pas saliver d’espoir ! Je vous le dis directement, si vous êtes victime de crises d’angoisse, elles ne sont pas dangereuses et ne dureront pas toute votre vie. Voilà, ça c’est fait, maintenant si vous voulez les comprendre je vous invite à continuer mon article 😉

Comme je le pense et le dis souvent, c’est en comprenant nos problèmes que l’on peut les régler.

Je vous laisse le soin de trouver par vous-même les causes de ces crises, car oui il y a certainement une raison pour lesquelles elles sont présentes dans votre vie. Fouinez dans votre passé ou votre présent, il doit y avoir quelque chose qui y cloche! D’ailleurs le coach de vie Gilles Guyon, que j’ai eu la chance d’interviewer vous l’expliqueras en cliquant ici.

Aujourd’hui, dans cet article je vais plutôt vous expliquer à les comprendre sans mot scientifique, car je ne le suis pas et je vais laisser simplement mon expérience parler.

Mes crises d’angoisses s’arrêteront-elles?

1 – Nous pensons jamais nous en sortir

« Je vais mourir »; « je deviens fou »; « respire, respire »… si ces quelques mots vous disent quelque chose, c’est sûrement que vous êtes passé par là. Les premières crises d’angoisse sont les plus terribles, on se demande vraiment ce qui nous arrive. Vertiges, compression de la cage thoracique, douleurs dans le bras (le gauche pour bien faire!), etc. Ma première crise d’angoisse m’a envoyé directement aux urgences, diagnostic : RIEN !

Ok, on va dire que ça arrive. Repos, vitamines et c’est reparti ! Puis, deuxième crise, troisième, quatrième… là, on commence à s’inquiéter et après tous les examens possibles et inimaginables : RIEN !

Maintenant je commence à réaliser que le problème est mental et que ce n’est pas mon cœur qui va me lâcher malgré mes spasmes dans le bras. C’est, pour mon cas, à ce moment-là de réalisation que je me dis que je ne vais jamais m’en sortir.

Pourtant, j’ai tout pour être heureux, mes problèmes ne sont pas fondamentalement importants au vu de ce que d’autres vivent. Je me suis donc instruit sur le sujet, avec petit à petit une connaissance du sujet qui s’élargissait ainsi qu’une compréhension qui fait que, automatiquement, on minimise les crises, on leur donne de moins en moins d’importance, on sait qu’elles ne font que passer.

Comprendre les crises d’angoisses

2 – Les comprendre

C’est donc mon deuxième point. En apprendre sur le sujet m’a énormément aidé, je pense que si l’on ne cherche pas à savoir d’où elles viennent ni pourquoi ni comment, il sera difficile de leur échapper (sans médicaments je parle, ce qui peut être une solution mais comme vous le savez je ne suis pas médecin, donc pas le mieux placé pour vous en parler). Pour mon cas, le problème n’était pas isolé. J’ai plutôt décelé les deux plus importants qui m’ont mené là.

  • D’abord, un problème avec mon passé lié à l’enfance et à la famille, je vous passerais les détails et vous avoue que c’est un problème assez difficile à régler. Puisqu’il s’agit du passé, je ne peux rien y changer, je peux juste me confronter aux problèmes que j’ai fuis, tout cela inconsciemment. Pour cela rien de tel que le dialogue (avec lequel j’ai du mal) et apprendre à digérer certaines choses.
  • Ensuite, la gestion du stress. J’ai vécu ma vie la tête dans le guidon sans penser aux répercussions que mon corps et mon mental pouvaient subir. Jusqu’au jour où il m’a fait comprendre qu’il fallait que je me recentre plus sur moi-même et que je commence à penser! J’ai eu des périodes de gros stress que je m’infligeais sans raison réel, une pression mise sur mes épaules par moi et moi seul.

Le stress est certainement, au vu de nos vies actuelles, une des raisons principales à nos crises d’angoisse. J’ai relaté sur mon blog un article sur le sujet, cliquez dessus pour le lire : Comment le stress nous rend malades ?

C’est vous la solution !

3 – Pensez par vous-même

Car oui, s’instruire sur le sujet est très important. Mais sachez bien que la clé viendra de vous et vous seul! Une méthode qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre, ce que je dis peut paraître paradoxale par rapport à ce que je dis plus haut, mais c’est la vérité. C’est en tout cas le ressenti que j’ai eu au fil du temps, j’ai bien vu que tous les conseils que j’ai pu piocher à droite et à gauche m’ont beaucoup aidé mais rien ne vaut l’action et là, il n’y a que nous face à nous-même. Même si la démarche de lire mon blog ou d’autres est un grand pas en avant, nous avons souvent tendance, une fois l’ordinateur refermé, à penser à ces belles paroles la demi-heure qui suit, au mieux l’heure. Mais pensez bien que seul l’action vous aidera à vous sentir mieux!

Aimez cet article s’il vous a plu 😉

Prenez soin de vous

Romain

 

Ps: Laissez votre commentaire en bas de page.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.