7 conseils pour renforcer votre mental

Ressasser une scène de votre vie ? Cela vous est déjà arrivé ?

  • « j’aurais dû lui répondre ça quand il s’est permis de me critiquer »
  • « si seulement je lui avais dis ça quand il m’a abordé »
  • « si seulement j’avais pu contrôler ma colère »

1 – Ne pas perdre son énergie à se plaindre

« Le français se plaint », c’est souvent ce que l’on entend de nous en règle générale, est-ce vrai? Je ne sais pas si c’est typiquement français, je crois plus que l’être humain aime se plaindre, c’est un moyen de se sentir important, et Dieu sait si nous adorons cela, être important. Mais il faut savoir l’utiliser avec parcimonie, en effet, cela bouffe notre énergie et nous plombe notre positive attitude ! Vous pourrez d’ailleurs trouver les biens faits de la positivité en cliquant ici.

 

Prenez soin de votre énergie !

Voyez votre énergie comme la barre d’énergie de votre super-héros d’un jeu vidéo, au matin votre barre est à son maximum et s’amenuise au cours de la journée. Alors ne la gaspillez pas dans la plainte ! Surtout quand elle est futile.

 

2 – Savoir passer à autre chose, sans ressasser ce qui ne peut être changé

Ressasser une scène de votre vie ? Cela vous est déjà arrivé ? La réponse est évidente. « J’aurais dû lui répondre ça quand il s’est permis de me critiquer », « si seulement je lui avais dis ça quand il m’a abordé », « si seulement j’avais pu contrôler ma colère ». Le ressassement est une chose à quoi, nous sommes tous confrontés et sur lequel nous pouvons rester butés un long moment. Mais dites-vous bien que ce qui est fait est fait, et je pense même que chaque action telle qu’elle a été effectuée aurait bien dû se passer comme ça. Comme si tout était déjà écrit et que l’on devait en profiter pour en tirer une leçon. Profitez de chaque moment pour apprendre !

Le ressassement peut être difficile à vivre, rejouez dans votre tête la scène vécue une seule fois et tirez-en une leçon.

 

3 – Placer son énergie dans le présent, ne pas se raccrocher au passé

Voilà un des facteurs clés du bonheur, vivre le moment présent ! Qui ne pense jamais à autre chose plutôt que de vivre le moment ?

Contrairement à notre cerveau, notre corps lui vit toujours dans le moment présent, il faut donc se « servir » de lui. Recentrez-vous sur vous-même, fermez les yeux et pensez chaque zone de votre corps. Cet exercice vous servira à revenir dans le moment présent.

 

4 – Faire preuve de bienveillance

Commençons d’abord par la définition de la bienveillance : « qui montre de la bienveillance, qui se montre attentif au bien et au bonheur des autres ».

Travailler sur la bienveillance fera de vous un être moins égoïste. Et si vous donnez, vous recevrez ! (D’accord ce n’est pas implacable, mais la majorité du temps ça l’est ;))

Essayez, au quotidien, d’être sensible aux sentiments des autres, mettez-vous à leur place : « que penseriez-vous si vous viviez cette situation ? » 

Travaillez votre indulgence, tout le monde ne pense pas comme vous, respectez les décisions d’autrui. Enfin, prenez soin de vos proches par des petites attentions, aussi futiles qu’elles soient. C’est souvent un petit geste qui consolide les relations.

 

5 – Accepter ses sentiments, sans se laisser déborder par eux

Acceptez vos sentiments !

Accepter ces sentiments n’est pas chose aisée, nous refoulons souvent nos sentiments négatifs, car nous ressentons trop souvent l’obligation de se sentir bien. Mais si vous refoulez le problème, il prendra forcément plus d’importance. Acceptez ces sentiments malheureux, parlez-en, c’est le meilleur moyen de les évacuer.

 

 

6 – Ne pas avoir peur de la solitude

Etes-vous bien avec vous-même ? Vous connaissez-vous vraiment ? J’estime que si la solitude nous pèse, c’est que nous ne sommes pas nécessairement bien avec nous-mêmes. Pourtant, il est parfois nécessaire de s’isoler pour se retrouver. C’est pourquoi il faut travailler là-dessus, forcez-vous à passer quelques moments seuls, faites une activité, écrivez sur vous-même…

Apprenez de la solitude !

7 – Accepter l’entière responsabilité de ses erreurs

Si vous vous sentez responsable, vous chercherez une solution. C’est ainsi que vous avancerez dans la vie, pouvoir apprendre de ses erreurs est une chose formidable et assumer celle-ci ne rend que meilleur, pour soi et aussi pour les autres.

 

Je n’invente rien, tout cela vous le savez déjà ! Le seul problème est que nous avons trop tendance à l’oublier et les piqûres de rappel sont toujours bonnes à prendre. Reste plus qu’à passer à l’action !

Ajoutez moi vos conseils dans les commentaires 😉 

Prenez soin de vous

Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.