Cette impression de perte d'équilibre

4 astuces anti-crises d’angoisses

Dans cet article je voudrais évoquer le cas des crises d’angoisse. En faisant quelques recherches je n’ai trouvé aucune trace statistique qui pourrait évoquer le nombre de personnes ayant déjà été confrontées régulièrement à ces crises. J’en ai été victime à plusieurs reprises.

Tout d’abord je vais commencer par le ressenti, que ressentons-nous quand nous faisons une crise d’angoisse?

Il y a bien sûr plusieurs types de crises d’angoisse, plusieurs sensations que chacun ressent au cas par cas.

Pour mon cas, voila ce que j’ai pu ressentir la plupart du temps :

J’ai souvent un petit déclic qui intervient quand cela m’arrive, comme si ma crise d’angoisse à venir frappait à ma porte et moi demandait la permission d’entrer

sans que je puisse lui refuser bien entendu! A ce moment-là je deviens de plus en plus conscient du rythme de ma respiration et je me demande si ma prochaine respiration ne sera pas la dernière! C’est comme si je me noyais sans être sous l’eau. Je  pense: « Je ne peux pas respirer, je vais mourir, respire, respire. » Ma cage thoracique se contracte et au vu de ma peur mon rythme cardiaque ne fait qu’accélérer. Je me demande à ce moment là si je ne suis pas en train de faire un AVC. Une sensation de tournis ne fait qu’envenimer les choses, cette impression que je peux tomber à tout moment.

Mais le sentiment qui me met le plus dans tous mes états est la peur, nous avons souvent peur quand nous ne savons pas à quoi nous sommes confrontés. Et là c’est le cas, on se demande vraiment ce qui nous arrive …

Il est difficile de contrôler quand une crise d’angoisse ou une attaque de panique frappe, et, au contraire, essayer de contrôler peut parfois l’aggraver. Une des plus grandes peurs que l’on peut avoir dans ces moments est de perdre le contrôle en public, de se sentir prit au piège dans une situation inconfortable et de se sentir humilié. Lorsqu’elle frappe, cela peut vous donner l’impression que vous êtes fou, comme si vous n’aviez absolument plus aucun contrôle sur vous-même. On trouve alors aucun moyen de se détendre.

Comme toute maladie comme celle-ci, on peut simplement souhaiter s’en débarrasser avec les médicaments ou faire disparaître comme par magie. Cependant, je peux vous donner des clés pour apprendre à mieux gérer cette anxiété au fil du temps pour réduire la quantité d’attaques de panique.

 

Pas de panique !

Les crises d’angoisse, aussi méchantes qu’elles en ont l’air, sont plutôt là pour nous aider. Elles sont pour nous faire remarquer que nous ne prenons pas soin de nous. Elles sont les conséquences d’un mauvais traitement de soi-même, il s’agit d’un signal d’alarme. Comment voulez-vous que vos corps et esprit se sentent bien si vous n’êtes pas soigné ? Faites-vous quelque chose contre ce stress permanent qui agit sur vous ? 

Ce qui est le plus dangereux est, que l’anxiété ou le stress sont contagieux ! Il déteint sur les autres. Prenez une personne atteinte de stress chronique: il y a forcément une autre personne de son entourage qui est aussi lui-même touchée, tout cela se fait inconsciemment. On dit souvent que bébé ressent le stress de ses parents d’ailleurs.

« Vivre avec anxiété, c’est comme être suivi d’une voix, il faut savoir toutes vos insécurités et les utiliser contre vous, ça arrive au point où c’est la voix la plus forte de la pièce, la seule que vous pouvez entendre. « 

 

Je vais vous donner 4 astuces pour mieux gérer ces crises d’angoisse 

La respiration

Pour moi, c’est LA chose la plus importante à faire, mieux vaut apprendre à mieux respirer. En cas de crise, concentrez-vous sur votre respiration, inspirez pendant 5 secondes puis expirez la même période, faites le avec votre thorax . Mettez une main sur votre thorax et sentez qu’il monte et qu’il descend. Apprenez à faire cette technique immédiatement, cela vous en sera très bénéfique à la prochaine attaque.

 

Détendez vos muscles

Dans ces moments-là, nous avons tous les muscles de notre corps qui se crispent. Il faut que, comme une séance de méditation, vous fassiez un examen de votre corps entier, il s’agit d’une relaxation musculaire. Le fait de penser à n’importe quelle partie de votre corps est assez magique. Commencez par les orteils, les chevilles etc… jusqu’au sommet de votre crâne. Pareil, entraînez-vous le soir dans votre lit, faites le régulièrement, votre corps vous en remerciera.

 

Prenez de la hauteur

Rappelez-vous que ce que vous vivez est une crise de panique, et que les sentiments qui accompagnent sont des symptômes normaux. Essayez de prendre de la hauteur sur vous-même, comme si cela vous arrivait à vous mais que vous en êtes simple spectateur.

 

Lâchez prise

La première chose que l’on fait généralement dans ces cas est que l’on essaye de gérer la crise, de la contrôler. Bien au contraire, il faut laisser faireLÂCHEZ PRISE. Laissez votre corps agir comme il faut le faire, relâchez le tout. Le lâchez prise accompagné de la prise de hauteur seront vos meilleurs alliés.

Oui ça fait du bien !

 

Gardez ces conseils précieusement et exercez-vous pour être prêt à la prochaine crise d’angoisse. Je le sais bien ces problèmes de crises sont douloureux, voire ingérables par moments, mais croyez-moi, ils sont tout à fait gérables et accompagnés d’un mode de vie sain, dont à besoin votre corps, elles disparaîtront !

 Cliquez ici  afin de lire mon article pour trouver le bien-être!

 

Prenez soin de vous

Romain

 

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « 4 astuces anti-crises d’angoisses »

  1. Merci pour tout. J’ai appliqué celui pour le respiration et sincèrement, ça marche !

    Je vais pas dire que je suis guéris mais y’a du progrès.
    Je pense que c’est surtout ça mon problème, la respiration… Alors du coup le cœur s’emballe et ça en vient même au point de ne plus savoir parler lol…

    Et on ressens vraiment une forme d’empathie dans vos écrits, c’est super agréable, vous êtes génial merci !

  2. Bonsoir Michel,
    Merci de votre commentaire que je prends comme un soutien pour avancer!
    C’est vrai que l’exercice de la respiration est très utile dans ces moments la. Et prendre conscience que l’on peut arriver à le gérer est déjà un très très grand pas, persévéré même si cela peut arriver que ça ne marche pas à tous les coups surtout. Vous êtes vraiment sur la bonne voie, prenez en conscience !

    https://www.facebook.com/groups/356653371460684/
    Voila un lien vers le groupe Facebook que j’ai fondé « mal-être;stresse–>bien-être;bonheur » si vous voulez avoir d’autres discussions pour plus de proximité.
    Tenez moi au courant de votre évolution.
    A bientôt
    Romain

Répondre à Romain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *