3 points sur l’existence

L’existence : Si jamais on est aimé sans être soi, alors on ne nous aime pas vraiment, on aime une image de nous.

 

Gratitude

Ce n’est pas la tendance naturelle de l’homme que d’être dans la gratitude. On est beaucoup plus facilement dans l’ingratitude. Il me semble que la gratitude est quelque chose qui se cultive.

C’est l’une des choses les plus rares à notre époque. Par la difficulté que ça engendre, la cultiver est pour moi de l’ordre de l’héroïsme. On n’a jamais ce qu’on voudrait exactement, on se concentre souvent sur ce qui manque alors que dans la vie, on a déjà pas mal de cadeaux.

3 points sur l'existence
Listez vos reconnaissances

La citation de saint Augustin : « le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède », est l’une des choses les plus difficiles qui soient. Régulièrement, je me force à faire des listes des choses pour lesquelles je suis reconnaissant.

Quand je dis que cela se cultive, c’est parce que je me rends compte que plus je le fais, plus j’éprouve facilement de la reconnaissance.

 

Confiance

Je crois que je n’ai confiance en rien ni personne parce que j’imagine la vie comme dans La Guerre des mondes. C’est-à-dire qu’à tout moment un monstre peut surgir de n’importe où et nous tuer sans qu’on puisse se cacher. J’ai l’impression qu’on est en danger à chaque seconde. J’ai l’impression qu’à chaque fois qu’un drame ne se produit pas, c’est un miracle.

C’est quelque chose que je découvre aussi avec les années de me dire : « et si je donnais une chance au scénario le moins terrible ? » et souvent… ça se produit ! Je trouve ça incroyable, ça me stupéfie. La confiance pour moi, c’est de me dire : « et si je donnais de plus en plus souvent sa chance à ce scénario ? »

Quand je vois qu’il y a des gens qui nous aiment, même mal. Parce qu’on n’est jamais aimé exactement comme on le voudrait. Je me dis que c’est déjà miraculeux que ça existe parce qu’on pourrait, en plus, ne pas être aimé du tout. J’envie les gens qui ne s’imaginent pas tous ces scénarios car cela me fait quand même dépenser beaucoup de temps et d’énergie.

Je travaille beaucoup sur la confiance, notamment avec une psychanalyste. Sans ce travail avec elle, je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui. Car l’intérieur de la tête ressemble plutôt à des livres de Stephen King.

 

Etre soi

Etre soi, c’est quelque chose qui vient vraiment avec le temps. C’est l’un des bénéfices de la vieillesse. Personne n’est content de vieillir car se voir se dégrader, c’est tout de même assez terrible. Mais il y a une chose qui est formidable, c’est qu’on s’accepte davantage et qu’on est plus soi.

Quand j’étais petit, je voulais être tout le monde sauf moi. Je mentais, je racontais des craques pour ne pas être moi, ou pour en être une version améliorée. Je n’osais pas dire les choses par peur du rejet. Donc j’essayais d’être la personne la plus acceptable pour ceux dont je voulais être aimé.

3 points sur l'existence
L’importance d’être soi !

En grandissant, c’est devenu non négociable. Je suis moi la plupart du temps, même s’il y a toujours des situations où l’on se prend en flagrant délit d’essayer de plaire et donc de se mettre un peu de côté. Etre soi demande du courage aussi, comme tous les autres sentiments quand ils sont purs en fait. Plus on est soi, plus les gens vous apprécient pour de bonnes raisons finalement. Si jamais on est aimé sans être soi, alors on ne nous aime pas vraiment, on aime une image de nous.

Cette franchise, envers l’autre et envers soi-même, est une jolie chose. Plus j’avance, plus je me rends compte qu’être moi ne fait pas fuir les gens, au contraire. C’est l’une de mes plus belles découvertes.

 

Article à partager s’il vous a inspiré !

 

Prenez soin de vous

Romain

Facebook Mal être au travail

Instagram Mal être au travail

 

# existence # existence # existence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.